Je veille, tu veilles, il (elle) veille... de la veille documentaire à la veillée de contes ...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - conte de sagesse

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, mai 28 2021

Aux origines du monde : La parole

http://a33.idata.over-blog.com/0/42/06/99/Images2/Contes-d-Eole-couleur.jpg
Chaque chose a son opposé : la parole porteuse de vie peut aussi être porteuse de mort ...


Lire la suite...

samedi, mai 15 2021

Lorsque les chances sont inégales ...

Inegalites-https://www.lien-social.com/Les-inegalites-submergent-l-ecoleIllustration : https://www.lien-social.com/Les-inegalites-submergent-l-ecole

La notion-clef de l’humaniste est la suivante : la valeur absolue de l’humanité est fondée sur l’être même de l’homme et non sur un principe ou une réalité qui serait extérieur ou supérieur à elle.

Comment voir la valeur intrinsèque de chaque individu quand la vie distribue des handicaps ? Certains naissent dans un pays en guerre, un milieu défavorisé, ou sont limités par des handicaps physiques. Les contes permettent de comprendre que chacun peut réussir à s'élever malgré les circonstances.

Quelques contes pour éclairer la réflexion :

  • Une partie de carte : On peut réussir une belle partie avec des cartes pas fameuses, et faire une partie médiocre avec tous les atouts en main..
  • Les trois cheveux d'or du Petit Père Soleil : La réussite après une longue quête semée d'embûches. Ce conte nous vient de Bohême (actuelle Tchécoslovaquie). Une autre version a été collectée par les frères Grimm (Les trois cheveux d'or du Diable).
  • L'enfant loué au Diable : Un jeune garçon devient serviteur du Diable et accède à toutes sortes de connaissances. Il échappe au Diable en changeant de formes sans cesse : le jeune apprenti sort transformé et riche de tout ce qui a été appris et vécu.


Et cric, et crac ! ...

Lire la suite...

mercredi, mai 12 2021

C... comme Connaissance - La quête de la connaissance profonde, un but à atteindre ?

Notre dernier café philo avait pour thème l'humanisme. Vous trouverez ici dans leur intégralité les deux contes présentés à cette occasion :Leonard de Vinci_Homme de Vetruve

  • Les trois derviches : la recherche de la connaissance peut suivre des voies différentes. Une fois la Vérité Profonde trouvée, peut-on la transmettre directement ? Comment aider autres à accéder à cette Vérité pour devenir des hommes avisés, meilleurs ? l
  • Le chercheur de Vérité se fait conteur : La recherche de la connaissance demande aussi savoir-faire pour mettre en pratique tout ce savoir, une grande sagesse et la nécessaire Vérité pour que ce soit pour le bien de tous. Peut-on rendre les gens heureux et changer le monde en transmettant expérience, savoirs, traditions ? L'humanisme peut-il changer le monde ?


D'autres contes nous parlent de cette quête qui a habité les hommes depuis la nuit des temps :Le_Penseur_rodin_Wikipédia La recherche de la connaissance.

Peut-on garder la connaissance pour soi ?

  • La gourde de l'araignée, conte du Togo : Personne ne sait rien, personne ne sait tout ...


La quête de la connaissance selon Nasreddine

  • Qui sait vraiment ?
  • La connaissance est comme une carotte


Et cric, et crac !

Lire la suite...

dimanche, mai 9 2021

CAFE PHILO : Défendre l’humanisme ? - Gruissan - 7 mai 2021 -

Défendre l’humanisme ?

032_cafe.gif Vaste sujet ... L'humanisme place l'homme au centre des valeurs. Le mérite-t-il vraiment ? Encore faut-il que l'homme soit digne de ce nom en développant des principes essentiels : égalité et réciprocité en les appliquant de manière universelle, pas seulement à un petit groupe.

Présentation de Marcelle Tozzi :

Il est bien des merveilles dans la nature, il n’en est pas de plus grande que l’homme » dit Sophocle dans Antigone. Sommes-nous prêts à défendre cette déclaration de foi en l’homme ? Pourquoi ? Comment ?

Dans cet article vous découvrirez :

  • En introduction : un conte soufi Leonard de Vinci_homme de Vetruve: dans une recherche humaniste de la connaissance peut-on aider à la pleine réalisation de la personne humaine ? Les trois derviches
  • La présentation de Marcelle qui nous fera découvrir l’évolution de l'humanisme à travers les siècles jusqu'à nos jours
  • Nos échanges  : en toute liberté, en respectant les opinions de chacun
  • En conclusion : un conte adapté d'après plusieurs récits de quête : Le chercheur se fait conteur. La recherche de la connaissance demande aussi savoir-faire pour mettre en pratique tout ce savoir, une grande sagesse et la nécessaire Vérité pour que ce soit pour le bien de tous. Peut-on rendre les gens heureux et changer le monde en transmettant expérience, savoirs, traditions ? L'humanisme peut-il changer le monde ?
  • Autres contes, autres pistes ...


Lire la suite...

dimanche, mai 2 2021

J... comme Juge

balance_justiceOn espère un juge perspicace, impartial, en un mot : juste au-delà de le stricte application des lois. Mais un juge est aussi un homme avec ses limites, ses failles, ses faiblesses. Le juge reste prisonnier d'un système, ou dépendant des autres pouvoirs en place au sein de la société.

Le café philo du 16 avril 2021 avait pour thème Le Juge et Le Politique et ce problème a été abordé.

La justice peut-elle s'exercer librement face au pouvoir ?
Y a-t-il plusieurs sortes de Justice ?

Les contes, souvent facétieux, permettent de dévoiler des comportements inadaptés, voire choquants. Mais puisque, en apparence, ce ne sont que des histoires amusantes, on peut dire tout haut ce qui se dit tout bas ...

Deux contes ont été donnés lors du café philo (voir l'article précédent) :

  • Les deux épiciers, conte yiddish
  • Nasreddine face aux juges et promu ministre.


Mais tout n'a pas été dit sur les juges ... Il y a des juges habiles, perspicaces, rusés, avides, injustes aussi. Que peut faire le pauvre ou le faible ? Une gifle peut suffire à réveiller la justice ... Au moins dans les contes ...

Autres contes, autres juges :

  • Le partage selon Dieu ou la Justice des hommes ? Adaptation personnelle d'après un court récit de Nasreddine.
  • Un singe pour tout un fromage ou Le jugement du singe - Conte du Cap-Vert, Marilyn Plénard.
  • Le jugement de Salomon, écrit tiré de la Bible où Salomon saura déterminer à qui est le bébé réclamé par deux mères.
  • Le juge habile, conte russe, Léon Tolstoï.
  • Le jugement de Chemiaka, un autre juge très astucieux ... conte russe rapporté par Afanassiev
  • Le juge et le bœuf - un juge avide. Le juge aurait bien aimé avoir une belle part du bœuf, objet de litige de ce procès contre un paysan. Il échafaude un stratagème avec la complicité du paysan. Le juge est rusé mais pas autant que le paysan !
  • Juge de paix , ce conte du Moyen-Orient circule avec différents personnages (rabin, juge, Nasreddinne) : un juge (trop) conciliant donne raison à chacune des parties en présence.
  • La toute petite femme et le juge, conte libanais et conte d'Egypte raconté par Praline Gay-Parala toute petite femme est méprisée par le Juge qui ne lui vient pas en aide ; la toute petite femme saura se débrouiller toute seule ...
  • La gifle, Michel Piquemal, Les Philofables, Albin Michel Jeunesse, 2003, p 128. Un riche gifle un pauvre. Le juge le condamne à payer en compensation un bol de riz. Le pauvre gifle le juge qui pourra toujours se dédommager avec le bol de riz …
  • Le pilon et le mortier ou "Le roi et le fou", conte Peul, Amadou Hampaté Bâ, une gifle bien envoyée ... Il faut souvent un fou pour instruire un despote.
  • Une fausse note : la vantardise du prince , conte chinois, variante du précédent conte : un musicien envoie son luth sur le prince lorsqu'il l'entend tenir des propos choquants. Ce rappel à l'ordre est un garde-fou pour le prince.


article mis à jour le 18 mai 2021 (nouveau conte : juge de paix)

Lire la suite...

vendredi, avril 23 2021

CAFE PHILO : Le Juge et Le Politique - Gruissan - 16 avril 2021

Le Juge et Le Politique :

032_cafe.gif Nous avons parcouru les siècles et les lois et évoqué quelques affaires actuelles. Pour l'occasion deux contes ont été donnés, en introduction et à la fin du Café-philo.

Présentation de Daniel Lacoste :

Ministres, premier ministre, présidents de la République, voilà d’anciens responsables politiques du plus haut niveau condamnés par des juges à des peines de prison, parfois de prison ferme ! Que se passe-t-il dans notre douce France ? Est-ce l’avènement du « Gouvernement des juges » ? Quelques informations et réflexions pour tenter de comprendre la situation.

Dans cet article vous découvrirez :

  • En introduction : un conte, Les deux épiciers : Que justice soit rendue ! Mais en respectant l’ordre public … Choix politique ? ...
  • balance_justiceLa présentation de Daniel Lacoste dans les grandes lignes, juste un résumé
  • Juste quelques mots : le juste résumé de nos échanges
  • Nasreddine s'est invité en conclusion  : il a gardé sa liberté de parole en toute occasion, y compris devant les juges du sultan Le Jugement de Nasreddine suivi de sa (presque) nomination en tant que ministre .
  • A mettre en balance : d'autres contes sur le thème du Juge et de la Justice.


Lire la suite...

dimanche, avril 4 2021

M ... comme Miroir

Dans les contes, le miroir a des fonctions magiques. Il permet de voir au-delà : au-delà des apparences, loin dans l'espace et hors du temps. C'est par lui que l'on accède à une connaissance profonde de soi et du monde.

Il réfléchit sans cesse, ne pense guère, mais donne à voir ...

Les contes et les légendes dans lesquelles apparaissent les miroirs Miroir-Regence-https://antic-web.com/objet/miroir-regence/sont nombreux. Le miroir est un objet ancien, qui a bien souvent servi aux narrateurs qui l’utilisent pour permettre à leur personnage de comprendre la situation dans laquelle ils se trouvent ou de passer une étape ou un obstacle dans leurs péripéties. En ce sens, le miroir est magique : il permet de se projeter dans le temps.

Le miroir était le thème du précédent Café-Philo présenté par Michel Tozzi le 26 mars 2021. Pour l'occasion deux contes ont été donnés, en introduction et à la fin du Café-philo (cliquer ici pour les découvrir) :

  • Le miroir magique : le reflet que chacun y voit est interprété différemment ...
  • La jeune fille et les citrons : un miroir judicieusement posé permettra à un jeune homme de donner à une jeune fille deux citrons sans pour autant les arracher au citronnier.


Mais il y a encore bien d'autres miroirs aux reflets magiques ...

  • La reine, marâtre de Blanche-Neige, interroge son miroir : Miroir, Miroir, dis-moi qui est la plus belle ...
  • Dans La Belle et la bête, le miroir est magique et permet de voir ceux qu'on aime.
  • D'autres contes encore, Les trois derviches par exemple, nous parlent de cette fonction magique pour nous expliquer qu'elle ne suffit pas à sauver une vie.


Toute une symbolique a traversé les âges :

  • Dans la mythologie grecque Narcisse ne peut détacher son regard de son reflet qu'il voit dans le miroir de l'eau. il passera de l'autre côté et se noiera ...
  • Méduse n'a pas supporté de voir son propre reflet sur le bouclier de Persée : elle a été sidérée, pétrifiée.
  • Le miroir réfléchit, il est le symbole de la réflexion. Dans les contes derviches, le miroir permet d'accéder à la connaissance.
  • En chine il nous est conseillé de polir le miroir de notre cœur.
  • Les traditions, superstitions et expressions populaires témoignent du sens caché du miroir : ainsi on peut même passer de l'autre côté du miroir, comme dans Alice aux pays des merveilles.

Chacun de ces récits met en valeur un reflet particulier du miroir ...

Article modifié et augmenté le 16 août 2021 :
2/ Reconnaître, accepter ou refuser son image

Lire la suite...

mercredi, mars 31 2021

CAFE PHILO - POP PHILOSOPHIE : Le miroir - Gruissan - 26 mars 2021

Le miroir : du quotidien à l'éthique en passant par l'effet miroir

- Que devras tu voir si tu veux te voir ?
- « Si tu veux voir qui peut changer ta vie, prends un miroir »

032_cafe.gif Ce thème présenté par Michel Tozzi nous a révélé tous les reflets du miroir et voir à au-delà ... Après une présentation fort intéressante, résumée ci-dessous, un débat partagé enrichissant. Pour l'occasion deux contes ont été donnés, en introduction et à la fin du Café-philo.

Dans cet article vous découvrirez :

  • Miroir doré-https://frenchdec.com/un-miroir-2/un résumé de la présentation de Michel
  • un conte de Chine en introduction au débat, Le miroir magique : le reflet que chacun y voit est interprété différemment ...
  • le résumé de nos échanges
  • un conte de Madagascar en conclusion , La jeune fille et les citrons : un miroir judicieusement posé permettra à un jeune homme de donner à une jeune fille deux citrons sans pour autant les arracher au citronnier.
  • Quelques réflexions personnelles d'après les traditions et les contes.


Lire la suite...

mercredi, mars 10 2021

CAFE PHILO - Faut-il alléger la souffrance des animaux - Gruissan - 26 février 2021

Faut-il alléger la souffrance des animaux sauvages ? Un choix entre éthique animale et éthique environnementale

032_cafe.gif Ce thème a été proposé par Suzanne et c'est Benoît, naturaliste de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, qui nous l'a présenté. C'est un article des Ateliers de l'éthique qui a suscité l'envie de proposer ce sujet au Café-Philo de Gruissan : Interventionnisme et faune sauvage. En voici un extrait :

Du simple devoir d’assistance dans des situations ponctuelles à des projets de transformation des conditions de vie animale à grande échelle, la défense de l’interventionnisme entre en conflit avec la pensée conservationniste qui valorise la naturalité ou l’autonomie des systèmes écologiques. MARIS, V. & HUCHARD, É., Interventionnisme et faune sauvage, Les ateliers de l'éthique / The Ethics Forum, 2018, 13 (1), 115–142.

Dans cet article vous découvrirez :

  • un résumé de la présentation de Benoît Sauphanor et un conte :
    L'étoile de mer rejetée à la mer


  • un conte en introduction au débat http://tintinnabuleuse.blogspot.com/2009/06/chenille-et-papillon.html: une métaphore faite conte L'émergence du papillon


  • un aperçu de nos échanges et une fable opposant animal sauvage et animal domestique :
    Le loup et le chien


  • un conte tibétain :
    Le roi Batcha et les fourmis donnera le mot de la fin.

.fourmi_court

Lire la suite...

mercredi, février 10 2021

CAFE PHILO - Le sauvage, bon ou mauvais ? - Gruissan - 29 janvier 2021

Le sauvage, bon ou mauvais ?

032_cafe.gif En ce moment on entend souvent parler d'"ensauvagement" lors d'épisodes de violence urbaine. Ce terme qualifie la violence qui explose, brutale, sauvage, contraire au mode de vie dans une société "civilisée" où on devrait mettre en mots les désaccords et les injustices pour mieux les résoudre. Cette force brute est sauvage car indomptée, non disciplinée. Elle peut jaillir d'une manière intempestive, impulsive : elle déborde alors l'homme éduqué, dit "civilisé" car apte à vivre dans notre société. Cette violence n'est pas acceptée, pas comprise quand elle contrarie (contredit ?) le mode de vie accepté (acceptable ?) en société.

Mais peut-être gardons nous tous une part de sauvage cachée en nous ? Tigre-cage-sauvage dompteEn effet, combien d'actes de sauvagerie ont-ils été perpétrés au nom de la civilisation ? (guerre de religions, génocides, conflit armés pour un territoire ou des idées).

Cette sauvagerie est alors le côté négatif de cette force brute, sauvage mais vitale qui dort en nous.

Le terme "sauvage" est-il forcément synonyme de violence ? NON ! il n'a pas toujours eu la même signification au cours des siècles ... Le "bon sauvage" a été un modèle de réflexion pour les philosophes et peut l'être actuellement pour nos sociétés qui se créent un mode de vie superficiel loin de la nature.

Le sauvage a donc aussi un bon côté ...

Dans cet article vous découvrirez :

  • un résumé de la présentation de Suzanne
  • deux contes philosophiques issus de deux cultures différentes :
    Les troglodytes (d'après Les lettres persanes de Montesquieu écrit en 1721)
    Le chat du temple (conte zen du Japon)
  • un aperçu de nos échanges sans aucune violence verbale
  • quelques pistes pour approfondir la réflexion.



Lire la suite...

mardi, novembre 24 2020

E ... comme Exil - Une double culture

L’homme à deux têtes, dessin de Aislin (alias Terry Mosher), Musée McCord. L'homme à deux têtes-Asilin-Musée McCord

Venir d'un pays pour vivre dans un autre c'est un voyage AVEC bagages : on emporte avec soi - qu'on le veuille ou non - sa culture, les souvenirs liés à l'histoire familiale, sa langue, une manière d'être, une sensibilité différente.

Un conte tiré du recueil Contes du Talmud, L'homme à deux têtes nous parle d'un homme venu d'ailleurs, possédant deux têtes, qui au lieu de se réclamer deux va s'assumer un ... grâce à l'aide du sage Salomon.

Et cric, et crac !

Lire la suite...

dimanche, novembre 8 2020

E ... comme Exil - Partir pour mieux se trouver ?

http://www.ossiane.net/images/poesieroute.jpgNe vous est-il jamais arrivé de ne pas vous sentir à votre place ? au point d'avoir une envie irrépressible d'aller voir plus loin ?

Même (et surtout) quand on est confiné, l'envie de partir (loin de préférence) peut s'emparer de nous.

En changeant de lieu on espère changer ses conditions de vie. C'est parfois nécessaire (misère, guerre, manque de liberté ou de possibilités ...).

Mais pour bien vivre ce déracinement, encore faut-il vivre cet exil comme un choix personnel et non le subir avec regret.

Cependant, la plupart du temps, le chemin a pour fonction de nous amener à nous changer nous-même ; au minimum, il s'agit de changer le regard qu'on porte sur soi et le monde afin mieux voir où sont les vrais valeurs, nos trésors enfouis en nous-mêmes.

Deux contes peuvent éclairer notre chemin ...

  • Les deux voyageurs
  • Le trésor du rêve


Et cric et crac !

Lire la suite...

lundi, avril 6 2020

Face à la mort - Le rire - Un conte et quelques réparties de Nasreddine !

Deuil-horizon-soleilLe RIRE est une arme qui peut paraître dérisoire mais :

  • Le rire nous apporte le recul de voir les choses avec plus de distance et par conséquent nous aide à voir l'essentiel sans sombrer dans l'émotion.

  • Le rire est une forme de sagesse quand il peut nous mener à une meilleure compréhension, quand il nous aide à accepter l'inacceptable, et nous conduit ainsi vers un chemin plus spirituel : celui de la sérénité.
Rire de mourir et mourir de rire - Jacques Prévert

Quelques contes :
Petis contes de sagesse d'humoristiques : dans les contes, on peut rire de tout, même de la mort.

  • Erreur sur la personne, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage. tradition chrétienne. conte espagnol.
  • Nasreddine et la mort : en suivant un cortège d'enterrement, invitation au Paradis, choisir sa mort ...
  • La prédiction, Lisa Bresner, Sagesses et malices de la Chine ancienne, Albin michel, 2000. conte chinois

Lire la suite...

dimanche, avril 5 2020

Face à la mort - La paix intérieure - Contes

grenouille-siesteLA PAIX INTERIEURE : enfin ! ... lorsqu'on peut voir la mort comme faisant partie de la vie et contribuant à donner plus de valeur à la vie et au temps, qui nous sont impartis.

La paix vient de l’intérieur. Ne la cherche pas à l’extérieur - Bouddha


Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation : fin de la lutte et retour à la sérénité.
  7. La paix intérieure.


Six contes courts :
Petits contes de sagesse mais non dépourvus d'humour. Les trois premiers sont issus de l'ouvrage de Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage.

  • Dialogue avec un crâne, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage. conte chinois
  • La parole, un autre dialogue avec un crâne, L'arbre aux trésors, Ed. du Seuil. conte africain
  • La sagesse des cimetières, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage. tradition chrétienne
  • Après la mort, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage. conte zen
  • Un monde au-delà de nos vies, Henri Gougaud, Le livre des chemins, Albin Michel, 2009.conte chinois
  • Il vaut mieux être mortel, Lisa Bresner, Sagesses et malices de la Chine ancienne, Albin michel,2000, pp13-14. conte chinois

Lire la suite...

samedi, mars 28 2020

Face à la mort - L'acceptation - Trois contes !

Mains-accepter-homme-mortACCEPTER la MORT permet de retrouver un peu de sérénité.
Certains se préparent à leur mort en rédigeant leurs dernières volontés bien avant d'être en fin de vie. C'est une manière d'organiser les choses pour eux-mêmes et la famille. Poser ses volontés, ses décisions sur papier donne l'illusion d'avoir encore quelque pouvoir face à la mort.
D'autres, plus fatalistes, se disent que la mort viendra lorsque leur heure sonnera ... Il est heureux que nous ne connaissions pas cette heure : ainsi nous pouvons vivre chaque jour sans penser à la mort, et mieux encore, vivre plus intensément chaque jour comme s'il était le dernier.

Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation : fin de la lutte et retour à la sérénité.
  7. La paix intérieure.


Trois contes :
Petis contes de sagesse mais non dépourvus d'humour, sur le grand âge et la mort.

  • La mort d'Abraham, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage.
  • La vieille, Louis Hémon (1880-1913), France, La vieille, in La Belle que voilà.
  • Le mât oublié Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage. Ce conte évoque l'imprévisible qui semble répondre au destin ; le destin peut avoir deux facettes comme si on jouait à pile ou face : C'était son heure / Ce n'était pas son heure. Cette pensée aide à se résigner, puis à accepter.

Lire la suite...

vendredi, mars 20 2020

Face à la mort - La douleur, tristesse & désespoir - Un mythe et trois contes !

LA DOULEUR, Douleur-tristesse-amour et douleur-Munchla tristesse, le désespoir : on s'aperçoit qu'on ne peut pas éviter la mort, simplement essayer de la repousser (prières, soins médicaux) mais elle reste inéluctable.

Amour et Douleur
Tableau de Munch

Le désespoir nous met face à la mort.

Après avoir espérer arracher l'être aimé à la mort comme dans le récit d'Orphée, en faisant tout pour le soigner et l'empêcher de mourir, il nous faut choisir ce que nous serons, quelle attitude nous adopterons (ce sont peut-être des étapes successives) :

  1. sombrer dans la vague de la tristesse et faire le vide autour de soi : seul le passé existe, l'avenir se construit sans nous. Cette attitude nous affaiblit et pourrait nous inciter à renoncer à vivre en souhaitant rejoindre celui que la mort nous a pris. Certains désespérés souhaitent quitter ce monde pour échapper aux difficultés de la vie car la mort est pensée à ce moment-là comme une délivrance de la douleur physique ou morale.
  2. choisir la colère pour ne pas (trop) souffrir car la mort paraît le plus souvent injuste. Mais cela nous conduirait à nous épuiser et à nous rendre sourds et aveugles aux petits plaisirs de la vie qui restent là, malgré tout.
  3. rester attentif aux petits signes que la vie nous fait : la beauté de la nature, le chant d'un oiseau, le réconfort d'une main chaleureuse, l'écoute d'un ami sincère, l'amour de nos proches ; nous pourrons ainsi renouer des fils nouveaux avec le monde des vivants.


Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation
  7. La paix intérieure.


Mythe :

  • Orphée et Eurydice, mythologie grecque


Trois contes :

  • Jour de douleur, Jean-Claude Carrière, in Le cercle des menteurs I. Chapitre 6 : La mort est notre dernier personnage, Plon, 1998, conte perse.
  • La mère, le fils, Henri Gougaud, in Le livre des chemins, Albin Michel, 2009.
  • Le songe vrai Henri Gougaud, in Le livre des chemins, Albin Michel, 2009.


Lire la suite...

dimanche, mars 8 2020

Face à la mort - Le refus - Deux contes !

MORT-Deces refuse

LE REFUS :
La mort d'un proche provoque, par sa douleur, une grande colère.
Cette mort peut être ressentie comme une injustice. Elle est inacceptable ... jusqu'à ce qu'on ait pu faire son deuil.

La mort, c'est comme une chose impossible... (Rita Mitsouko, Marcia Baïla)

Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation
  7. La paix intérieure.


Deux contes :

  • La chute, conte humoristique, Jean-Jacques Fdida, Contes des sages juifs, chrétiens et musulmans, Seuil, 2006
  • Le maître du jardin, conte d'Arménie, Henri Gougaud, "L’arbre d’amour et de sagesse", Seuil, 1997

Lire la suite...

vendredi, février 28 2020

Face à la Mort - La peur - Deux contes !

Le Cri-Edvard Munch-1893LA PEUR : une des réactions les plus courantes qu'ont les humains face à la mort.

Avec "l'âge de raison", vers sept ans, vient la crainte que tout s'arrête, la peur d'être définitivement séparé de ceux qu'on aime, et en conséquence, la peur du noir, la crainte de s'endormir seul sans lumière : est-ce que le jour reviendra ? Si je m'endors suis-je sûr de me réveiller ?

Bien des adultes ont peur de mourrir et préfèrent ne même pas y penser, car cela les terrifie. Nous nous sentons tellement impuissants face à la mort que cela en est terrifiant.

Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation nous permet de retrouver un peu de sérénité.
  7. La paix intérieure permet une plus grande ouverture d'esprit : prendre et comprendre la vie et la mort avec philosophie et/ou s'ouvrir à plus de spiritualité .


Trois contes :

  • La peste, Marie Faucher: Contes des sages qui guérissent, Editions du Seuil, 2007.
  • Ce soir à Samarkand, Farid ud-Dîn Attar, poète et mystique soufi de la Perse, repris par Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Plon, 1998

Lire la suite...

Face à la mort - Le déni - Deux contes !

LE DENI, lorsqu'on ne peut pas faire face ... 3 singes

Les enfants, jusqu'à six ans environ, n'ont pas la notion de mort.
Certains adultes mettent leur espoir dans la science pour leur éviter une mort définitive (cryogénisation ...).
Les religions en Europe nous ont enseigné qu'il existe une vie après la mort, un paradis pour les justes mais aussi un enfer pour châtier les plus mauvais. C'est une manière de nous aider à accepter et affronter la mort pour qui a su faire de Dieu un ami.

Petit rappel des étapes qui permettent d'accepter la mort pour ce qu'elle est :

  1. Le déni
  2. La peur
  3. Le refus
  4. La négociation
  5. La douleur, la tristesse, le désespoir
  6. L'acceptation nous permet de retrouver un peu de sérénité.
  7. L'apaisement permet une plus grande ouverture d'esprit : prendre et comprendre la vie et la mort avec philosophie et/ou s'ouvrir à plus de spiritualité .


Deux contes :

  • Les avertissements, Jean-Claude Carrière, Le cercle des menteurs I, Plon, 1998, conte chinois
  • Le pays où la mort ne peut entrer, Bruno de la Salle, Le conteur amoureux, Casterman, 1995

Lire la suite...

mardi, février 25 2020

CAFE PHILO - Face à la mort - Gruissan - 21 février 2020

032_cafe.gifQuelle sera ou pourrait être notre attitude face à la mort ?
Squellette_danse_http://animestoi.servhome.org/spip.php?article58 Attendons ce face à face pour le savoir ... Mais nous ne sommes pas pressés ...

Lors de ce débat nous avons abordé successivement :

  • Le point de vue des philosophes
  • Le vécu ou le ressenti de "monsieur ou madame tout-le-monde"
  • Les contes qui nous permettent de prendre de la distance et de voir aussi cette confrontation sous un jour différent

Lire la suite...

- page 1 de 5