Je veille, tu veilles, il (elle) veille... de la veille documentaire à la veillée de contes ...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

CONTES : Sagesse des Fous ou Folie des SagesALPHABET des CONTES › ABC des Personnages

Les personnages principaux des contes merveilleux sont devenus des légendes à eux seuls : de Blanche-neige au Petit-Poucet sans oublier Raiponce et bien d'autres moins connus, comme le Diable et ses Sorcières, et les Fées bienvenues ...

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mars 12 2013

A ... comme Apprenti - ''L'apprenti du Diable'' ...

Apprenti_de_Merlin_FILM2006_Sam Neill (Merlin)_John Reardon (Jack)Dernière mise à jour le 21 mars 2013

Il y a plusieurs versions du même conte que l'on retrouve en France et, pour ce qui est des métamorphoses, également dans les légendes celtes.

Joris nous a conté le 16 février 2013 L'apprenti du Diable d'après la collecte de Claude Seignolle, et le conte donné par Monique Burg, conteuse que nous avons eu le plaisir d'écouter le jeudi 7 février 2013 à l'Espace Culturel des Corbières (Région Lézignanaise). Comme il n'y a pas de hasard, Viviane nous a offert une autre version, Jean-le-chanceux, lors de la même soirée, et nous ne nous étions pas concertés !!!
Ce conte fait écho à une ancienne légende celte contant la naissance après bien des métamorphoses, du plus grand Barde de tous les temps, Talieslin, ma version préférée, que je trouve plus riche de sens, bien que je retienne l'épisode du diamant et du grain de blé dans le corsage d'une jolie fille, petit élément facétieux mais riche de sous-entendu.

Vous trouverez dans l'article ci-dessous les différentes versions de ce même conte, et l'adaptation que Joris et moi en avons fait. Les sources des versions utilisées sont indiquées. Cela permettra à chacun de choisir le récit qui lui "parle" le mieux ou de concocter sa propre version. Mais attention ! en vous faisant apprenti choisissez bien votre maître ... Indiquez vos sources !

Et cric, et crac !

Lire la suite...

samedi, octobre 22 2011

S ... comme Sorcières

Sorcières, sortilèges en tout genre, mauvais caractère garanti ...
Des sorcières, il y en a partout. Surtout dans les contes où elles incarnent :

  • Le mauvais sort, le mauvais œil, la mauvaise femme ...
  • La méchanceté en action, le plaisir de détruire, la jalousie ... tout leur est bon pour rester à la meilleure place et empêcher les autres d'avancer.

Sorcière_http://legendiagoth.centerblog.net/5505052-sorciere

Source : legendiagoth.centerblog.net sur centerblog.

MAIS ... leur pouvoir peut être vaincu :

  • Des aides viennent au secours du personnage principal
  • Leurs sortilèges échouent car le héros du conte a confiance en son destin.


Elles ne sont pas si terribles que cela en fin de compte (surtout en fin de conte) :

  • Elles finissent dans un brasier ou chassées du royaume, à moins qu'elles ne perdent tous leurs pouvoirs ...
  • Elles sont tournées en dérision : le rire est souvent la meilleure arme pour déjouer le mauvais sort.


Et aujourd'hui, c'est un conte facétieux qui vous permettra de rire de la crainte qu'inspirent les sorcières (vraies ou imaginées) : Les trois sorcières ...

Et cric, et crac !

Lire la suite...

samedi, octobre 15 2011

C ... comme Conteur

CONTER_storytelling
Conter tout un Art ...
et plus encore ...
une manière d'être ...



Comment devient-on conteur ?

  • Pour le plaisir de raconter un conte qui nous a fait rêver
  • Pour le plaisir de partager un moment magique
  • Pour garder une part de merveilleux dans notre vie
  • ... et vous ?


Pourquoi ?

  • Parce les contes nous parlent à l'intérieur, et en contant on peut transmettre des choses qui seraient bien trop difficile à dire
  • Conter c'est donner (et se donner aussi) des forces pour affronter la vie


Comment ?

  • C'est davantage le conte qui nous choisit que nous ne le choisissons ...
  • Conter c'est se mettre à nu ...
  • Conter c'est révéler le sens du présent à qui veut bien l'entendre


Deux contes pour illustrer tout cela :

  • La mère des contes'' de Henri Gougaud
  • L'enfant de Bruno de la Salle


Les contes sont des bateaux et les conteurs des matelots qui ne peuvent dire les vérités de la mer avec les mots de la terre. Devinette : Pourquoi les contes ne sont-ils pas raisonnables ? Réponse : Parce que la mer n’est pas une île. Henri Gougaud

Lire la suite...

dimanche, janvier 23 2011

Le petit chaperon rouge sans carré blanc

Chaperon_Rouge_LoupLe conte du Petit Chaperon Rouge nous est parvenu avec plus ou moins de détails, plus ou moins édulcoré selon les versions et les époques. Les versions populaires de ce conte sont bien antérieures à la version épurée de Charles Perrault qui a censuré quelques péripéties du récit initial. Puis, les frères Grimm ont voulu (toujours dans un but moraliste) apporter une autre fin. Mais si on remonte aux sources, le conte du Petit Chaperon rouge (avec chaperon rouge ou sans) est à l'origine un récit initiatique où la petite jeune fille face au loup trouve les ressources nécessaires pour se sauver elle-même ! Ce n'est que bien après que le Petit Chaperon Rouge est devenu une fillette naïve qui se laisse dévorer par le loup sans réagir ...

Laissez-moi vous conter la véritable histoire du Chaperon Rouge sans carré blanc ... puis étudier les différences apportées par les versions "classiques" (celles réécrites par Charles Perrault et les frères Grimm) ...

Loup y-es-tu ? ...

Article modifié le 23 avril 2011, puis le 18 juillet 2013 en ajoutant un résumé adapté de "Mon chaperon rouge" d'après Poloni, ajouts de références le 18 février 2014, puis le 7 avril 2016. A suivre ? ...

Lire la suite...